Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce texte, publié sur Facebook, méritait de paraître sur ce blogue. Aujourd'hui, c'est chose faite, bonne lecture !

Regardez-le avec son polo, son look, sa main sous le menton, sa barbe négligée, ses poses, son regard, les sacs derrière son palais -comme s'il était dans un bunker assiégé-, le visage faussement préoccupé : un vrai comédien, le tout étudié et mis en scène dans les moindres détails par des professionnels de la communication de la guerre qui n'est pas la vraie guerre.

Celui à qui les dirigeants d'autres pays viennent rendre visite avec sourires et tapes sur l'épaule, cet Avatar créé expressément par les US et le Capital occidental, , le tout, dessiné et étudié pendant des années dans les moindres détails. Aussi FAUX qu'une pièce de 5 euros !

Cet ex comique acteur porno-soft, fut un produit médiatique créé avec l'argent du milliardaire ukro-israélien Yhor Kolomoysky : banques et pétrole, mais également financier des groupes criminels terroristes ukro-nazis, envoyés au Donbass pour le nettoyage ethnique des populations russophones, car ce vautour était intéressé par les richesses du sous-sol de cette région.

L'acteur comique, sponsorisé par de puissants médias, -parmi lesquels sa maison de production-, a été propulsé à la présidence de l'Ukraine où le pouvoir est entre les mains des anglo-américains.

Le pays est en guerre et en grande difficulté, donc on lui demande de montrer qu'il fait son devoir.

Philippe Martens

Pour être clair, concernant mes publications , je me fous de ce que l'on pense de moi, je suis comme je suis, c'est à prendre ou à laisser, que vous approuviez n’est pas nécessaire.
Le vrai luxe, la vraie liberté, c'est de ne pas dépendre d'un con qui va te faire subir sa frustration, son inertie, sa peur et ses blessures.
Je ne dépends, ni d'une foule, ni d'une masse. La foule est bête, la masse est con!!
Je ne dépends de rien, ni de personne. Je préfère vivre à mon gré. Il n'y a pas de place à prendre, il n'y a que des chemins à suivre.
Quand une part du passé me rattrape, que cette société me désespère, je préfère me retirer, me planquer, me ressourcer.
Avant, je fumais, je buvais, je traînais, je me sonnais, je me faisais mal, c'était ma manière de foutre le camp et d'être seul. M'abrutir, me cogner dessus, comme si j'étais le boucher de moi-même, jusqu'à éjecter le mal-être. C'étaient des moments d'ombre, parfois intenses, des périodes de ronces, des chemins obscurs. Maintenant, c'est fini. Je n'arrive plus à trouver aucun plaisir dans ces pertes d'être.
Je n'ai pas à plaire, à personne, c'est ma liberté.
Je vis tout simplement avec mon ressenti et mon instinct.
Je préfère vivre ma lumière et mon obscurité, c’est ça mon équilibre.
N'en déplaise à certains, je suis ainsi, libre, atypique, authentique, entier, spirituel et franc!

En fait, c'est un criminel de guerre, qui fait semblant de tenir la maison debout, avec son look de héro pour montrer qu'il est au front...

Mais voyez comme tout n'est que montage de cinéma pour frapper les esprits faibles des téléspectateurs occidentaux drogués par Hollywood.

En réalité, Il est à l'abri, terré comme un lapin dans Kiev, que les Russes ont épargnée.

Philippe Martens
Pour être clair, concernant mes publications, je me fous de ce que l'on pense de moi, je suis comme je suis, c'est à prendre ou à laisser, que vous approuviez n’est pas nécessaire. Le vrai luxe, la vraie liberté, c'est de ne pas dépendre d'un con qui va te faire subir sa frustration, son inertie, sa peur et ses blessures.                                                  Voir son mur sur Facebook
 

 
Tag(s) : #Belgique, #Europe, #France, #Monde
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :